Yunque II Motorcycle

Une moto Brat Style conçue et transformée par Tamarit Motorcycles.

 

Histoire de Yunque II

Au début de l’année, une personne d’Elda, une ville de la région d’Alicante très proche de nos installations à Elche, nous a contactés. Il était propriétaire d’une Bonneville T120 Matte Graphite et souhaitait relooker sa moto, sans avoir d’idée très précise. L’idée d’une café racer lui plaisait, mais le confort était primordial pour lui, ce qui le faisait hésiter.

Chez Tamarit Motorcycles nous avions déjà beaucoup d’expérience sur la base de la moto Bonneville T120, nous avions présenté des pièces pour ce modèle et nous nous sentions tout à fait capables de transformer la Bonneville T120 en café racer.

Le client avait toujours des doutes concernant le choix du style de la moto, c’est pourquoi nous lui avons proposé de faire 2 motos en 1. Étant donné que les pièces Triumph de Tamarit sont « Plug and Play » nous avons pensé que nous pouvions présenter 2 concepts différents avec la base de la Bonneville T120 : une Café Racer et une Brat Style.

Quelques jours plus tard, Emilio, le client, nous a apporté la moto dans notre atelier pour commencer le projet. S’agissant d’une double transformation, nous avons appelé ce projet : Yunque I et Yunque II.

Chacune de nos motos est unique au monde.

Personnalisations Triumph selon indications du client.

Je souhaite obtenir un devis

Les pièces de Yunque II étaient assez évoluées, à l’exception des protège-fourches, qui sont installés sans garde-boue avant. En ce qui concerne la couleur, Emilio voulait quelque chose de sobre et d’élégant, raison pour laquelle, après plusieurs propositions de designs, nous avons opté pour un gris anthracite mat, avec un noir et un gris plus clair, également mat.

En ce qui concerne la Yunque I, le travail dur commençait en partant de zéro, puisque jusque-là, nous n’avions aucune pièce développée avec le concept café racer pour ce modèle.

Je veux une moto Tamarit.

Parmi les points forts, on peut citer le kit de démontage, une pièce destinée à remplacer le garde-boue arrière et son énorme feu arrière. De plus, comme toute café racer doit être monoplace et porter une belle coque arrière, nous avons dû travailler avec notre selle jerez. Cette pièce ne condamne pas la moto à une seule place, puisque la selle est « Plug and Play » et qu’on peut donc retirer et remettre la selle d’origine en seulement 2 secondes, par un simple tour de clé.

« En ce qui concerne la Yunque I, le travail dur commençait en partant de zéro, puisque jusque-là, nous n’avions aucune pièce développée avec le concept café racer pour ce modèle. »

En ce qui concerne les couvercles latéraux, nous allions conserver les mêmes, tout comme les tuyaux d’échappement.

Nous sommes tout aussi fiers de notre sabot Tamarit ou notre grille pour la tête de fourche, puisque la fibre a dû être moulée pendant de longues heures avant d’obtenir un résultat idéal. Enfin, nous avons intégré un guidon clubman, moins confortable que le plat mais indispensable au look café racer recherché.

Quant à la couleur, le choix de ce design a été un véritable succès, avec une ligne noire mate partant de la tête de fourche de la moto jusqu’au bout de la coque arrière.

Je veux une moto Tamarit.

Et pour couronner le tout, nous avons décidé de faire une vidéo promotionnelle, pour pouvoir observer le processus de transformation d’un concept de moto à un autre totalement différent, et avec seulement 5 pièces.

L’heure de l’inauguration est arrivée, et nous avons décidé de la présenter avec le kit café racer, puisque le concept urbain était reflété dans la moto Muralla.

Nous ne créons jamais deux motos identiques.

Vous rêvez d’une moto unique ?

Je souhaite obtenir un devis