Eme Black Motorcycle

Une moto Café Racer conçue et transformée par Tamarit Motorcycles.

 

Histoire de Eme Black

L’un des projets de Tamarit dont nous nous souvenons avec une certaine nostalgie lorsque nous nous souvenons des « grands succès » de l’atelier, est notre projet numéro 6. Bien qu’il ait été commandé de la manière la plus variée, le cours et le développement dudit projet étaient au moins curieux.

Fin du printemps, un garçon du Portugal nous a appelés, Eme (diminutif d’un nom que nous n’avons jamais connu), qui s’exprimait dans le nul castillan qu’il connaissait et dans le petit anglais qu’il utilisait pour ses affaires. Eme avait vu notre projet # 2 DALÚA à travers le centre de Elche et voulait faire quelque chose de similaire à son Bonneville importé.

Chacune de nos motos est unique au monde.

Personnalisations Triumph selon indications du client.

Je souhaite obtenir un devis

Grâce à des photos sur le portable et quelques directives de base, nous avions réussi à nous faire comprendre avec Eme et à savoir ce qu’il voulait. En effet, le mot qui a été répété le plus dans toutes les conversations était « black black black! » lors du choix de la couleur de l’une des pièces.

Une fois Bonneville entrée dans l’ancien atelier de Tamarit, nous avions commencé à travailler sur les pièces du sixième projet, les pièces les plus légères étant l’extrémité arrière « ASSENT », une face avant très claire avec le changement de guidon et de compteur kilométrique et un nouveau garde-boue avant différent de Little Bastard. Pegaso, est la moto qui était sur le point d’être terminée lorsque Eme a apporté sa Bonneville et voulait inclure notre nouvelle couvercle latéral « Santa María ».

Il y avait deux éléments que nous avions créés dans ce projet, d’une part le nouveau garde-boue « New Little Bastard » qui serait complété par une pièce métallique afin de lui conférer une apparence plus robuste et de l’autre une grille pour le phare, qui a été baptisée « Ronin ». Le projet serait complété par l’inclusion du couvercle de chaîne, de nos échappements « Boludos » et de roues mixtes puissantes, à la demande expresse du client.

Je veux une moto Tamarit.

En ce qui concerne la couleur du projet, peu ou rien n’a dû être discuté, car c’est la prémisse la plus claire de toute l’aventure. Ainsi, la Bonneville a plongé dans l’obscurité la plus complète avec une couleur omniprésente « Jet Black » dans toutes les pièces que nous avons installées sur la moto.

 

« Une moto simple, sans grands affichages, mais pour nous c’était la meilleure moto sur terre, voyant le visage de satisfaction de notre ami Eme quand nous la lui avions présentée à la porte de l’atelier. »

 

Lors du « baptême » de la moto en interne, la vérité est que la véhémence avec laquelle le client a demandé la couleur de sa moto était si drôle que nous l’avions simplement nommée en un honneur affectueux, Eme Black.

Je veux une moto Tamarit.

Une moto simple, sans grands affichages, mais pour nous c’était la meilleure moto sur terre, voyant le visage de satisfaction de notre ami Eme quand nous la lui avions présentée à la porte de l’atelier. Eme, où que vous soyez, salutations et merci beaucoup de nous avoir fait confiance.

Nous ne créons jamais deux motos identiques.

Vous rêvez d’une moto unique ?

Je souhaite obtenir un devis

Vous souhaitez nous confier un projet ?

Je souhaite obtenir un devis