Carmela Motorcycle

Une moto style Scrambler conçue et transformée par Tamarit Motorcycles.

 

Histoire de Carmela

Avec une vingtaine de motos, la plupart réparties dans toute l’Espagne et certaines à l’étranger, nous avons reçu en 2016 l’invitation pour le premier festival de Revival Of The Machine, un portail dédié principalement au monde du moteur classique et à sa manière de voir la vie. L’événement s’est déroulé dans une ancienne gare, avec suffisamment d’espace pour abriter les créations de plus de 50 fabricants, et où nous devions apporter une ou deux motos pour l’occasion. Tamarit Motorcycles a évidemment accepté d’assister à l’événement, car nous allions présenter deux de nos créations, « La Virgen » et la « Black Moustache ».

Ce fut un grand week-end, le beau temps était au rendez-vous et nous avons rencontré de nombreux fabricants et passionnés de moto, un moment idéal pour se détendre et profiter.

Cependant, notre moment de repos et de loisirs serait interrompu de la meilleure façon possible. Le samedi après-midi, on nous a dit qu’une personne de l’organisation nous cherchait dans les locaux. C’était José Maria, propriétaire d’une Bonneville T100 à carburateur. À travers les réseaux sociaux et les blogs, il avait découvert notre travail et était tombé sous le charme de nos conceptions néoclassiques sur Triumph comme la sienne. Profitant du fait que nous étions à Madrid, il s’est présenté et nous a proposé de démarrer un projet avec sa moto.

Chacune de nos motos est unique au monde.

Personnalisations Triumph selon indications du client.

Je souhaite obtenir un devis

Une fois l’événement dans la capitale terminé (où aucune de nos motos ne circulait), nous avons dû laisser une de nos motos à TRIUMPH MADRID pour qu’elle nous soit envoyée en agence, car notre remorque ne pouvait en transporter que deux. La volonté de José María de travailler avec nous était telle qu’il n’a pas attendu et nous a confié sa moto le week-end même. Nous lui sommes très reconnaissants d’avoir placé en nous une telle confiance.

 

« La volonté de José María de travailler avec nous était telle qu’il n’a pas attendu et nous a confié sa moto le week-end même. Nous lui sommes très reconnaissants d’avoir placé en nous une telle confiance. »

 

De retour dans nos installations, les premiers croquis et idées ont été présentés au client, bien que José María eût déjà une idée assez claire. La modification devrait s’articuler autour de certaines pièces que José María, connaisseur de notre catalogue pour Triumph Bonneville, avait expressément sollicitées. Il s’agissait de la selle Tarifa pour deux personnes, le protège-carter Super Lopez et le système d’échappement Bocanegra.

Je veux une moto Tamarit.

Pour compléter la transformation viendraient s’ajouter des éléments tels que le garde-boue, le phare et les ressorts entre les fourches à l’avant. Pour l’arrière, à part la selle Tarifa, on inclurait le couvercle de chaîne en acier inoxydable, les petits clignotants et de spectaculaires amortisseurs. Pour le guidon, on opterait pour un modèle de type cross dont les extrémités comprendraient des poignées Biltwell Kung Fu couleur chocolat et un compteur kilométrique blanc. Sur les latéraux, José María a voulu inclure la classique plaque latérale ovale. Les performances de la moto seraient nettement améliorées par les pneus et par l’échappement Bocanegra, dont le son est également spectaculaire.

Ensuite viendrait la peinture, toujours aussi sensible et variable, le résultat final du projet dépendant en grande partie de cette phase. La base de la moto serait blanche, peinte de petits détails en gris et orange. Cependant, quelque chose de rare s’est produit dans les ateliers de Tamarit, car à la dernière minute, l’équipe a changé d’avis concernant l’orange et a opté pour un beau rouge bordeaux pour certains détails et nuances de la moto, dont le choix fut un succès.

Il ne restait plus qu’à livrer la moto au propriétaire, et en seulement 4 semaines après son retour à Elche avec sa Bonneville après cette soirée animée de Revival Of The Machine, nous avons pu voir le bonheur dans les yeux de José María quand il a découvert sa nouvelle moto, un moment dont nous nous souviendrons toujours avec beaucoup de fierté et de plaisir.

Je veux une moto Tamarit.

Nous ne créons jamais deux motos identiques.

Vous rêvez d’une moto unique ?

Je souhaite obtenir un devis

Vous souhaitez nous confier un projet ?

Je souhaite obtenir un devis