D. Franklin Motorcycle

Une moto Brat Style conçue et transformée par Tamarit Motorcycles.

 

Histoire de D. Franklin

Chaque fois que nous terminons un projet, les séances de photos respectives interviennent à l’extérieur et à l’intérieur, c’est leur fête de présentation par anticipation dans nos locaux et bien sûr, ce que vous lisez en ce moment est une histoire.

Si vous en avez lu avant, vous penserez que nous disons toujours la même chose : qu’elles sont toutes plus belles et plus spectaculaires à ce jour. Et en partie, il y a une raison, car la moto dont nous parlons est la dernière à rejoindre notre garage, d’où, nous sommes comme un enfant avec de nouvelles chaussures.

Vous ne pouvez jamais dire lequel de vos enfants est le plus beau, car vous les aimez tous de la même façon, mais nous pouvons dire que D. Franklin fait partie de notre top 3 des motos.

Fin septembre, une fois le maelström des projets d’été passé, Mariano Esquitino, une bonne connaissance, s’est présenté dans nos installations, nous savions qu’il avait une Triumph Bonneville immaculée, de sorte qu’en 10 ans, il n’a parcouru que 3800 kilomètres. Malheureusement, la moto a passé toute sa vie près de la mer et tout le chrome et les garnitures de la moto ont été complètement piqués par la rouille.

Chacune de nos motos est unique au monde.

Personnalisations Triumph selon indications du client.

Je souhaite obtenir un devis

Mariano voulait juste un petit changement, mais voyant peu à peu tous les travaux précédents, il s’est laissé emporter et surtout il est tombé amoureux de ce qui était autrefois notre dernier projet, Barracuda.

Je veux une moto Tamarit.

Ce qui, au départ était un changement de clignotants, de guidons et de fixations, est devenu un projet complet. Notre processus d’avant-projet a été très facile, puisque Mariano était un gentleman, et il était tout à fait précis en disant : « Surprenez-moi, je me laisse conseiller par vous ».

Avec D. Franklin, il était prévu de fabriquer une moto très classique dans les formes et les couleurs. Toutes les pièces d’origine ont été aseptisées et rechromées, des pièces telles que : bras oscillant, cache-culbuteurs, bouteilles, ressorts métalliques entre la tige de selle, le boîtier de phare 3/4, le couvercle des chaînes et les pneus et moyeux avant et arrière.

 

« Vous ne pouvez jamais dire lequel de vos enfants est le plus beau, car vous les aimez tous de la même façon, mais nous pouvons dire que D. Franklin fait partie de notre top 3 des motos. »

 

On avait finalement opté pour couper le châssis et de faire une selle double plus courte, d’installer les garde-boues avant et arrière en aluminium brossé, ainsi que le protège-carter Tamarit Hummer, les pneus Continental TKC80 avant et arrière, notre échappement Bocanegra et dans ce cas, on avait fabriqué la tige de selle inférieure et supérieure en aluminium usiné.

Je veux une moto Tamarit.
Je veux une moto Tamarit.

À l’avant, un guidon croisé classique, un compteur kilométrique blanc, des rétroviseurs aux extrémités du guidon, de nouvelles tourelles, les clignotant à poignée et les boitiers de control motogadget ont été choisis.

En ce qui concerne la peinture, nous voulions quelque chose de sobre, plus ou moins, et une couleur titane a été choisie, car elle serait accompagnée de toutes les pièces chromées déjà mentionnées et de l’ensemble de pièces baignées dans un bain en laiton.

 

« Chaque fois que nous terminons un projet, les séances de photos respectives interviennent à l’extérieur et à l’intérieur, c’est leur fête de présentation par anticipation dans nos locaux et bien sûr, ce que vous lisez en ce moment est une histoire. »

 

Quant au rembourrage de la selle, il n’était pas si facile de choisir entre le noir et le marron, car dans ce projet, il jouerait un rôle principal lors du passage d’un ensemble complet de pièces en cuir. Enfin, un marron a été choisi avec le rembourrage en forme de diamant, et les protecteurs de réservoir en cuir ont été rembourrés de la même manière que la selle. Quant aux poignées et le protecteur de guidon, ils ont été doublés de la même peau et cousus à l’aide d’une couture artisanale. Enfin, la seule prémisse que Mariano nous a demandée: il avait besoin d’un élément pour pouvoir transporter des choses sur le chemin du bureau, car il portait d’horribles sacoches, mais il disait qu’elles étaient très utiles. D’où elles ont été remplacées par un beau porte-bagages en cuir qu’il pourrait utiliser au quotidien.

Nous ne créons jamais deux motos identiques.

Vous rêvez d’une moto unique ?

Je souhaite obtenir un devis

Vous souhaitez nous confier un projet ?

Je souhaite obtenir un devis
Je veux une moto Tamarit.
Je veux une moto Tamarit.
Je veux une moto Tamarit.